Confiance

30 novembre 2016 in Non classé

img_4982

[one_half]“to succeed in life, you need two things. Ignorance and confidence” – Mark Twain

I came across this quote a few weeks ago, and was struck by how applicable it is to my current life here in Aix. Success is a pretty general term, and holds a host of meanings depending on one’s personal perspective. But regardless of how one conceptualizes success, I agree that ignorance and confidence are two essential traits for the pursuit of the good life. However, their presence is essential in conjunction with each other, not as their own entities. I think that how one chooses to interact with and apply confidence and ignorance in their everyday experiences greatly influences their ‘success’.
Since my first day here in Aix, I’ve quickly understood the meaning of this quote. Suddenly finding myself in a foreign setting, immersed in a new culture, I’ve learned the hard way that feeling out of place is natural, but that embracing this ignorance with confidence is essential. While at first I felt as though the flood of foreign senses were drowning me, I’ve adopted my confidence to feel as though the flood is now propelling me through life.
In more relatable terms, how I order food has changed. During the first few weeks in Aix, while I really did not know the language, I was confident in my accent. At the same time, I didn’t want to immediately be perceived as the American, or the foreigner, pegged as an outsider. This was an unfortunate combination. It entailed that at cafes or restaurants, rather than admitting my confusion at something on the menu for embarrassment of my ignorance or fear of the language barrier, I would instead choose the few phrases I knew and the item I could pronounce, and order with content confidence in my accent. However, oftentimes this would result in the food being delivered, and my surprise would ensue as I received a potato instead of the expected pear.
I have since changed my conception of confidence and ignorance, and now embrace both in a different manner. I am easily willing to admit that I need a full description of the entire menu. But when I do this, I converse in French, confident that I know enough of the language to understand what the waiters are saying, and confident that I can string together sentences to create somewhat comprehensible sentences. I no longer stick to the few phrases I know because I’m confident in my execution of them, but have extended my confidence to push me into exploring my ignorance.
While this is just a small example, I think that this notion of confidence and ignorance, and their relation to each other, is applicable to larger matters in life. Ignorance is not something that should restrict one’s thoughts or actions, but rather encourage exploration through confidence. I have used this concept to navigate my internship with Sophie. In the studio, I am often ignorant to Sophie’s business procedures, clients, relationships, and a host of other daily business activities. I can turn on the camera, and if I’m feeling really ambitious I can put it in focus. But that is about the extent of my photography knowledge. However, I am confident in my social media and communication skills, and apply these to my work on Instagram and this blog. So while I may remain ignorant to some portions of Sophie Bourgeix Photograph, I have been able, through my confidence, to apply my skills to exploring my ignorance in the cultural and social aspects of the company and Aix, producing work that has been beneficial to both the brand, the clients, and myself. So whatever your definition of success is, chase it with confidence in your ignorance.
[/one_half]

[one_half_last]“to succeed in life, you need two things. Ignorance and confidence” – Mark Twain

Je suis tombé sur cette citation il y a quelques semaines, et a été frappé par la façon dont il est applicable à ma vie actuel ici à Aix. Le succès est un terme assez général, et détient une foule de significations en fonction de sa perspective personnelle. Mais indépendamment de la manière dont on conçoit le succès, je conviens que l’ignorance et la confiance sont deux traits essentiels pour la poursuite de la vie bonne. Cependant, leur présence est essentielle en conjonction les uns avec les autres, et non pas comme leurs propres entités. Je pense que la façon dont on choisit d’interagir et d’appliquer la confiance et l’ignorance dans leurs expériences quotidiennes influence grandement leur «succès».
Depuis mon premier jour ici à Aix, j’ai vite compris le sens de cette citation. Soudain, me retrouvant dans un cadre étranger, immergé dans une nouvelle culture, j’ai appris à la dure que ce sentiment hors de place est naturel, mais qu’embrasser cette ignorance avec confiance est essentiel. Tout d’abord j’ai senti comme si le flot des sens étrangers me noyait, j’ai adopté ma confiance pour sentir comme si le flot me propulse maintenant à travers la vie.
En termes plus relatable, comment je commander de la nourriture a changé. Pendant les premières semaines à Aix, alors que je ne connaissais pas vraiment la langue, j’étais confiant dans mon accent. En même temps, je ne voulais pas être immédiatement perçu comme l’Américain, ou l’étranger, fixé comme un outsider. C’était une combinaison malheureuse. Cela impliquait que dans les cafés ou les restaurants, plutôt que d’admettre ma confusion à quelque chose sur le menu pour l’embarras de mon ignorance ou la peur de la barrière de la langue, je préfère choisir les quelques phrases que je connaissais et l’élément que je pouvais prononcer, et l’ordre avec le contenu confiance dans mon accent. Cependant, souvent cela se traduirait par la nourriture livrée, et ma surprise se produirait comme j’ai reçu une pomme de terre au lieu de la poire attendue.
Depuis, j’ai changé ma conception de la confiance et de l’ignorance, et maintenant embrasser les deux d’une manière différente. Je suis facilement disposé à admettre que j’ai besoin d’une description complète du menu entier. Mais quand je fais cela, je parle en français, convaincu que je sais assez de la langue pour comprendre ce que disent les serveurs, et convaincu que je peux assembler des phrases pour créer des phrases compréhensibles. Je ne m’accroche plus aux quelques phrases que je connais parce que je suis confiant dans mon exécution, mais j’ai prolongé ma confiance pour me pousser à explorer mon ignorance.
Bien que ce ne soit qu’un petit exemple, je pense que cette notion de confiance et d’ignorance, et leur relation les uns avec les autres, est applicable à des questions plus importantes dans la vie. L’ignorance n’est pas quelque chose qui devrait restreindre ses pensées ou ses actions, mais plutôt encourager l’exploration par la confiance. J’ai utilisé ce concept pour naviguer dans mon stage avec Sophie. En studio, je suis souvent ignorant des procédures d’affaires de Sophie, des clients, des relations, et une foule d’autres activités quotidiennes. Je peux allumer la caméra, et si je me sens vraiment ambitieux je peux le mettre au point. Mais c’est à peu près l’étendue de mes connaissances en photographie. Cependant, je suis confiant dans mes médias sociaux et les compétences de communication, et les appliquer à mon travail sur Instagram et ce blog. Alors que je peux rester ignorant de certaines portions de Sophie Bourgeix Photographie, j’ai pu, par ma confiance, appliquer mes compétences à explorer mon ignorance dans les aspects culturels et sociaux de l’entreprise et d’Aix, en produisant un travail qui a été bénéfique pour La marque, les clients et moi-même. Donc quelle que soit votre définition de la réussite, chassez-le avec confiance dans votre ignorance.
[/one_half_last]