Adaptation et envol

10 juillet 2019 in I have a dreamPortraitPortrait de soiProfessionnel

12 ans… une treizième année bien entamée… Voilà le temps de mon entreprenariat dans la photographie dite sociale. Après quelques années d’errance pour trouver ce qui avait vraiment du sens pour moi, j’ai rencontré le portrait, et je suis rentrée à la maison. Je vais entamer ma 7e année à ne réaliser plus que du portrait, et me voilà à un nouveau tournant.

Rester à l’écoute

Etre à l’écoute de son intuition, encore et toujours. Lui faire confiance même quand nous avons l’impression qu’elle nous perd.

C’est ce que j’ai décidé de faire cette dernière année. Rester à l’écoute.

Cela m’emmène donc sur des chemins inconnus, qui sont tout entier à explorer, et à créer. Cela fait donc 12 ans que je mets en lumière des familles, et que passionnément je révèle ces liens qui vous unit. J’ai entendu quelques rumeurs comme quoi j’arrêterais, mais non, mon futur projet ne me fera pas arrêter de mettre en lumière les familles, je vais même aller au plus prêt d’elle. Ce nouveau chemin m’emmène sur une voie moins « commerciale », moins marketing, avec des offres et des avantages si vous consommez beaucoup. Ce chemin autour de la famille sera moins consumériste et plus essentiel ! Car quand je mets une famille en lumière, ce sont des êtres que je mets en lumière, ainsi que leur lien. Je vais révéler ce que chacun apporte au clan, et ce que chacun peut s’apporter à soi. Et c’est là que l’intuition m’a fait faire des choix osés, surement ambitieux, car je me retrouve à casser des codes, à devoir avoir une nouvelle proposition de travail !

Un portrait de famille c’est une séance photo, dans un studio, ou à domicile ou dehors… C’est une heure, allez 2h, puis ensuite on découvre les photos et on achète… en ligne, en projection, au mieux, un pack avec des fichiers numériques que l’on télécharge ou un pack de photos que l’on reçoit quelques jours après à la maison … cela fait longtemps que j’ai envie de sortir de ce système, mais j’étais encore souvent contacté pour, dixit certains clients, « une simple photo »… Et cette simple photo je ne souhaite plus y prendre part… car sous mes lumières cette photo est loin d’être simplement une image.

C’est pour cela que le portrait de famille maintenant, va devenir un vrai engagement. Sans qu’il soit lourding hein, je vous invite à vous questionner, sur les raisons de ce portrait ? une déco ? un besoin familial, un enfant qui quitte le nid, un nouveau venu dans la famille ? le bon moment ? Une famille qui se recompose, qui se déconstruit, qui devient autre? Car selon votre projet, le travail ne sera pas le même. C’est ensemble que nous allons réfléchir à tou cela, et je vais mettre mes 12 années d’expertise à votre service, pour que cette envie de portrait de famille se réalise au mieux, et crée le souvenir adéquat à cet art qui vous rassemblera sur papier… Car la finalité sera encore et toujours du papier. Je vous proposerais toujours des tirages d’art, mais je vous emmènerais aussi sur des papiers fabriqués à la main, avec un savoir faire « unique », sur des finitions différenciantes, quasiment unique à votre intérieurs. Parce qu’il s’agira de votre projet et pas de ce que je dois vendre.

S’adapter

Je me suis longtemps adapter au marché, enfin autant que je le puisse. Aujourd’hui je ne me retrouve pas dans cette démarche de vous faire venir, sans savoir ce que vous souhaitez fondamentalement, puis vous vendre derrière les photos, qui nécessairement seront belles car réalisées par un professionnel. J’aimerais vous accompagner, comme tout artisan et artiste, car ce sont bien deux mondes qui se croisent.

L’artisan que je suis va vous conseiller et vous inviter à choisir les supports qui vous correspondent. L’artiste que je suis va réfléchir à une création sur mesure, un écrin particulier et singulier. Je travaillerais toujours le papier, car une photo sur papier se transmet, se partage, se voit, se touche. Contrairement à ces fichiers numériques qui n’ont aucune consistance, aucune vie, et qui disparaitront avec le téléphone perdu, l’ordinateur en rade, le disque dur has been… Ils disparaitront de toute façon avec le temps, perdu au milieu des millions d’autres fichiers numériques.

C’est pour cela que j’ai ressenti le besoin de changer. Comme une nécessité de m’adapter à cette vision si forte chez moi. Une photo est plus qu’une image, alors pourquoi continuer à la vendre comme telle? Je ne réalise pas une image, je travaille votre lumière intérieure, je révèle vos êtres, et ce nouveau chemin devient si présent qu’il est temps de le  prendre, simplement.

Tourner une page

Etre à l’écoute de son intuition induit par contre nécessairement du changement. Et accepter ce changement n’est pas chose facile. Ne plus se sentir à sa place alors que c’est là que l’on a tout fait pour être, que l’on s’est battu pour créer cette chance, et tout ce qu’il y a autour. Cela implique donc de quitter quelque chose de cher à son coeur… Arf.. choix difficile…

Ce qui raisonne en ce moment en moi, c’est que avant d’écrire une nouvelle page et une nouvelle approche, et avant de partager avec vous cette innovation, je dois tourner une page ! Ne pas laisser  ce chapitre à demi ouvert, pour en commencer un autre. Car justement, ce que je quitte c’est une chose que j’ai voulu du plus profond de mon être.

Devenir une photographe portraitiste avec sa signature… Quel chemin… quand je regarde en arrière, je suis un peu enivrée. Oui car je pars de loin, je n’ai aucune signature, aucun regard à priori… puis les années passent, mes clients et les différentes récompenses me montrent que mon travail est identifiable et reconnaissable. Que mes portraits, aussi simples soient ils, aussi peu travaillés numériquement, se reconnaissent… J’ai donc réussi avec les années à trouver ma lumière, celle qui me parle et vous révèle. Je m’attache encore à ne pas corriger via photoshop mes erreurs.. j’apprends à les corriger à la prise de vue. Loin d’être parfaite, ni même bonne, je fais simplement du mieux possible, et surtout je suis venue à cette signature comme ça, de manière instinctive… sans réflexion aucune. ce qui a rendu encore plus difficile la reconnaissance  personnelle de signature.

Créer un lieu commun, coopératif avec d’autres photographes. Depuis de nombreuses années, à force d’échanger avec des collègues photographes, je me disais que la solution était un lieu coopératif, où chacun aurait ses espaces et chacun son travail, mais  avec la possibilité de travailler ensemble et de créer une émulation. En créant la maison de la photographie d’aix en provence c’est ce qu’il s’est passé. Installée la première dans ce joli lieu, trouvé comme une évidence, comme si c’était chez moi. Ensuite c’est Etienne Clotis, photographe de mode qui s’est installé en meme temps que moi sur aix, et qui souhaitait un nouveau lieu. Je lui propose ce projet un peu dingo alors… Et il suit tout de suite. Puis c’est au tour de Thibault Chappe d’intégrer cette maison de la photographie. Chacun dans nos spécialités pour ne pas mélanger les genres… 6 années géniales, malgré tout remplies de doute, mais aussi d’avancées et de rires. Je suis fière d’avoir porté ce lieu, et ce concept avec eux. Cela fonctionne la preuve en est, nous avons aujourd’hui tous les 3 besoin d’évolution et de plus d’espace. Il fallait donc bien que l’un de nous parte, et clairement il était évident que je serais celle à partir au vu de mon évolution de travail  😉

Clôturer un chapitre donc… Voilà ce temps est venu. Avant même de pouvoir me projeter ailleurs, il y a cette nécessité de fermer ces pages écrites de ma plus jolie plume. Je suis fière de ces années, fière de ces projets menés à bout de bras, et de ce que j’ai réussi à créer. Fière aussi d’avoir senti que ma place devait être ailleurs, pour continuer d’avancer. Alors depuis quelques semaines, ce sont des adieux que je fais. Adieu à ma méthode de travail, adieu à cette jolie communion qui nous unissait dans notre travail, adieu à ce que je pensais être mon chemin… Savoir que c’était bien, que cela a été réalisé, et savoir partir sur autre chose. Le souci, c’est que je quitte des choses que j’aime. J’aime mon espace studio, qui est aussi un espace d’exposition. J’aime passionnément vous recevoir dans ce lieu qui était le mien. Mais je dois apprendre à me séparer de cela, à lâcher ce confort durement eu par la force de mon travail, lâcher le lien avec des photographes de talent que j’ai vu grandir,  accepter que je n’aurais plus cela, plus comme cela… Quand je repense à l’histoire, je tente de me rassurer car les peurs qui m’animent ce jour, sont surement les même que celles qui m’animaient il y a 6 ans quand je suis venue sur aix. Donc pas de souci à me faire, je vais trouver un joli chemin. Comme un cycle, comme une page qui se tourne doucement, mais inexorablement…

S’envoler

Il y a 6 ans, je me souviens, je marchais sur le cours mirabeau, le coeur léger, avec cette sensation de flotter au dessus du sol… Pleine d’inquiétude à l’époque, mais aussi pleine de toute cette adrénaline qui nous fait nous sentir vivant, légère car portée par ma passion et mon projet…

Je me suis reposée, et je suis aujourd’hui prête à un nouvel envol. J’ai appris, je clôture, je me libère. Parce que en fait je peux vous assurer que lorsque l’on a gouter à cet envol, il est impossible de vouloir rester au sol 😉 Et pourtant, juste avant de sauter, la panique s »installe… mais pourquoi ne pas rester cloué au sol !

L’accompagnement que je vous offre au travers des portraits, cet accompagnement vibratoire n’est pas perçu par tous, et c’est en cela que les choses doivent changer. Le marketing, j’en ai fait, refait et re refait… je me suis formée, j’ai appris, désappris, recommencé encore et encore. Et cela fonctionne, la preuve… Mais depuis toujours je suis convaincue que le plus beau marketing, le plus authentique est celui basée sur la personne elle même. C’est dans ce sens que j’accompagne tous les professionnels pour leurs portraits de communication… je les invite à être simplement. Tout comme les familles, les femmes et hommes qui viennent pour du portrait de soi… Je vous invite à vous retrouver avec vous même, connectés, à la terre et au ciel, connectés à ce qui est le plus cher… vous même.

Prete à prendre mon envol, je regarde une dernière fois en arrière avec bienveillance et amour, pour ne jamais regretté ce choix… et je regarde en face, cette nouvelle dynamique qui m’attend, avec de nouvelles rencontres, de nouvelles constructions, remplies de bienveillance et de surprises !

Garder la foi

En quoi je ne sais pas… en nous déjà, en l’univers, en notre capacité à transformer l’essai, en la synchronicité… Bref peu importe en quoi, mais juste gardez la foi, pour ne pas flancher, pour ne pas sombrer. Demain s’offre un renouveau, une nouvelle ère, et même si les contours ne sont pas clairement définis, ce sera de toute façon étonnant, transportant, vibrant et créatif !

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial