L’Autre Regard au Silo

21 mai 2016 in Portrait

Quel long silence sur ce blog…. Mais il est parfois un manque de temps, ou un besoin de temps pour écrire…

Parce que ce billet sera surement personnel, je vais commencer par l' »officiel » mais indispensable présentation et remerciements, car je vous laisse imaginer que un tel projet ne peut exister que grâce aux rencontres, et à l’investissement de tellement de personnes.

 

  • L’exposition

Il y a quelques semaines, j’ai accroché les portraits de l’Autre Regard au silo, salle de spectacles marseillaise, où se mêlent différents arts. Un lieu de partage, une réhabilitation d’un silo ! Bref, un lieu étonnant. L’association Grains d’Artistes organisent dans ces lieux 7 expositions au cours de cette année. Un honneur d’avoir été sélectionnée parmi les artistes qui exposent dans ce lieu culturel marseillais. Alors déjà, merci à l’association Grains d’artiste et à l’équipe du silo de m’avoir permis de vivre cette expérience. Cette rencontre a été possible grâce à Emmanuelle Vigne de ToutMa.

Les tirages sont réalisés grâce à MMF Pro et à Pierre Delaunay. Merci de votre soutien et de votre amitié !

Une nouvelle aventure commence donc !

L’exposition a lieu du 26 Avril au 28 Juin 2016.

  • Le vernissage

Parce que une telle aventure, je ne souhaitais la vivre que entourée des compagnons de Envie Epicurieuse, je demande à Olivier Scola de ZeBistro de me suivre dans cette folle idée 😉 Et parce que cet homme au grand coeur est toujours prêt, le voilà qui accepte, et prend de son temps et de son énergie pour moi, mais aussi pour les jeunes de l’IME de la Roque d’Anthéron. Ces jeunes se retrouvent donc embarqués dans la préparation du buffet, la confection des desserts sous la toque de notre chef ! Merci aux vignerons présents pour vous faire découvrir les vins de ce terroir qui m’est si cher… et toujours avec le sourire et leur bonne humeur…

Quel bien etre pour moi que de voir les jeunes, l’équipe de Olivier et une partie de l’équipe de Envie Epicurieuse réunis. Cela me ressemble. Du partage, des sourires, de la générosité et des mises en relation… Rien que d’y penser à nouveau, je suis chargée d’émotions. Je n’aurais jamais pu y arriver sans toute cette équipe d’hommes et de femmes généreux, alors merci pour cela, et merci d’être vous !

Rendez-vous le 5 Juin en haut de la Vautubière pour Envie Epicurieuse, avec nos sourires et notre plaisir de se laisser emporter par vos folles idées !

Le jour du vernissage, un mélange d’inquiétude, de bonheur et d’émerveillement se mêlent. Etant plutôt une femme de l’ombre, et ayant du mal à gérer cette position qu’était la mienne, il m’a manqué ce temps pour observer ce doux mélange, cette magnifique réussite du partage ! Les jeunes nous servent ce qu’ils ont si brillamment préparé avec Olivier, les gens sourient et rient ! J’aurais voulu que le temps s’arrête quelques minutes juste pour que cela reste, que cette belle énergie imprégne chacun de nous…

Puis le temps passe, la fin arrive. Le discours… Je dois faire un discours… Alors je le fais, déjà pour remercier, et j’ai surement oublié l’essentiel ! Déjà ma famille bien sur, qui me supporte et me suit, car je peux vous assurer que je suis insupportable pour la préparation de ce type de projet… cela ne m’aura pris que une année, et ce n’est pas fini 😉 Mes amis, qui sans relâche, m’accompagnent et étaient largement présents le jour de ce vernissage ! Thibault Chappe et Etienne Clotis, qui en plus d’être présents le jour j et avant dans mes inquiétudes, ils ont participé en vous accueillant et en faisant le reportage de cette belle journée…. Et tellement d’autres personnes…Celles qui croisent notre route, qui restent une fraction de seconde ou une vie, celles qui d’un mot vous permettent d’avancer. Ces officiels anonymes qui pourtant jouent un rôle capital dans ma vie et comptent beaucoup ! Alors merci à vous tous !

Je finis donc par prendre la parole, Mr Montagne, le directeur de l’IMe de la Roque d’Anthéron en fit de même.. Et lorsque que nous sommes là tous réunis, face à vous, les enfants, l’équipe encadrante de l’Ime et l’équipe d’Olivier… ouah… d’en parler les frissons me viennent… Ce sont ces instants magiques, où l’émotion est pure qui me font vivre. Pas de mots, pas d’images, du pur ressenti. J’ai ressenti leur fierté, leurs sourires, non, j’ai ressenti notre fierté et nos sourires ! Heureux de ce que nous venions de vivre, et de ce qui allait se créer encore ! Je tenais alors encore une fois à remercier tous ces enfants qui acceptent de se livrer, de me donner si généreusement un peu de eux au travers des images réalisées. Et bien sur, beaucoup de ce partage. Je me souviens de chacun de vous, de chacune de nos rencontres !

Le vernissage touche à sa fin, et je finis cette belle journée entourée de mes amis photographes du sud ! Merci de votre soutien sans faille !

  • Retour d’expérience

Pourquoi si longtemps avant de faire un post sur ce sujet. Ce devrait être un sujet léger et frais… Mais pas pour moi. Bien sur, tout ceci est magique et rempli de belles émotions, bien sur, c’est une expérience hors du commun, qui restera gravée dans mon coeur.

Mais c’est aussi une expérience remplie d’émotion très fortes, d’un sujet qui me teint à coeur. L’Autre regard est né d’une simple évidence,… Et de cette conviction, que l’être humain est beau, et que notre différence est notre plus belle richesse… Nos routes se sont croisées, et quel émerveillement de voir à travers leurs yeux, et témoigner de cela, voilà mon engagement. Et puis, à force de recherche de sens, de pourquoi, de devoir « justifier » ou expliquer ce travail, j’ai la sensation de m’être perdue. Je parle d’enlever les étiquettes, et je me retrouve à faire une exposition, ne parlant finalement plus que de la situation de handicap ! Alors, est-ce bien mon projet? est-ce bien le message initial? Mais surement que cette mise en lumière avec des étiquettes est tristement nécessaire. J’aimerais pouvoir exposer sans nécessairement expliquer d’où viennent ces enfants photographiés et sans être obligée de répondre à la question « pourquoi »… Car la simple raison, est juste d’avoir eu envie de photographier, de faire des portraits, comme j’en fais tous les jours, parce que c’est mon métier, parce que je trouve que chaque personne est belle, au delà de la beauté plastique. Et que leur regard m’a touché, que lorsque je les ai montré, la première réaction a été « Tiens c’est bizarre tu les as photographié comme des gens normaux »… Et là… mon coeur n’a fait qu’un bond… Mais comment les photographier autrement? je n’ai toujours pas la réponse à cette question, et n’en souhaite pas finalement. Probablement car je ne les vois pas comme des personnes « différentes »… Sans ignorer leur handicap, je vois surtout des jeunes remplis d’espoir, d’amourettes, d’envie, de colères, de rêveries… Je vois des regards qui me touchent, qui me font écho. Et pourquoi on ne le regarderait pas un peu plus, mais la question est surtout, pourquoi ne nous regardons nous pas un peu plus au delà de ce qui nous caractérise.

Ecrire ce billet est difficile car une vraie remise en question (encore une)

Je suis juste idéaliste, rêveuse un peu aussi, et souhaiterais vraiment que nous puissions tous vivre ensemble, dans le respect, la simplicité. Tenter de faire tomber nos peurs de la différence, car elle nous pollue. Face au handicap, mais pas que. Acceptons nous tel que nous sommes, avec nos handicaps, nos différences, nos tares. En chacun de nous brille une flamme, que j’aime mettre en lumière dans mes portraits ! Je continue de chercher comment exprimer ce que je ressens, et n’ai toujours pas trouvé, mais ce travail l’Autre regard ne fait que commencer ! Et je continuerais de croire que l’on peut « être » au delà de la case dans laquelle nous sommes enfermés. Ces enfants sont beaux, avant d’être en situation de handicap, ou d’être des ados, ou d’être un garçon ou une fille. Ils ont juste un regard chargé d’émotions, et prendre le temps d’être touché serait juste intéressant et juste !

Comme dirait Pierre Delaunay, « la beauté est une rencontre » ! Et je suis assez d’accord, il suffit juste de laisser la rencontre se faire, sans peur, et la magie opère…

Je ressors grandit de cette expérience, humainement et artistiquement, mais pas indemne ! Je confirme que je suis attachée aux choses simples, mais essentielles ! Mettre en lumière les battements de coeur comme me disait Sylvie Frejoux, photographe portraitiste de Toulon ! C’est cela, et un peu aussi de ce qui ne se voit pas !

Des instantanés de vos émotions, pour permettre d’avoir peut-être un Autre Regard !

Credit photo : Thibault Chappe

Déco florale : ALC Anne Luttringer Création

Vins : Domaine de la Réaltière, Domaine Saint-Bacchi, Chateau Revelette, Chateau Vignelaure

Buffet: Ze Bistro et la table des Gourmands (Roque d’Anthéron)

Étiquettes : , , , , ,
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial